Apprendre à faire du skate : mode d’emploi

apprendre à faire du skate

Alors comme ça, vous voulez apprendre à faire du skate comme un pro, seulement, payer quelqu’un pour vous coacher ne vous intéresse pas vraiment.

Pas de soucis, mais il va vous falloir un peu de méthode pour savoir exactement par où commencer, surtout si vous êtes totalement débutant.

On va partir du principe que vous avez déjà acheté votre skate et vos équipements de sécurité. Voici les étapes à appréhender pour apprendre le skate par vous même.

1. Le commencement, apprendre à se positionner

Trouvez-vous une surface soft, comme un coin d’herbe. C’est le moment de se sentir à l’aise avec votre position initiale et de vous faire vos premières sensation avec votre planche de skate.

La première chose à déterminer, c’est votre position préférentielle, “Goofy” ou “Regular”, c’est ce qui va vous catégoriser en tant que skater; C’est-à-dire si vous êtes plus à l’aise avec votre pied gauche en avant ou votre pied droit en avant (c’est souvent lié au fait que vous soyez droitier ou gaucher, mais pas obligatoirement, à vous de voir).

Une fois que vous êtes en position, bondissez un peu sur le skate, en fléchissant les genoux et en sautillant, juste histoire de ressentir comment le skate se déplace et se comporte lorsqu’il est contraint aux mouvements.

A ce stade, ne travaillez que votre équilibre, montez et descendez sur le skate, fléchissez les chevilles d’avant en arrières, prenez quelques sensations de débutants.

2. Le bon moment pour pratiquer la chute

C’est le moment idéale pour tomber, ou plutôt, pour apprendre à tomber correctement. Oui, je sais, vous préféreriez ne pas tomber du tout, mais ça, voyez vous, dans le monde aventureux du skateboard, ça n’est simplement pas possible !

S’entrainez à tomber correctement, c’est d’une part réduire l’angoisse de sa première chute, et d’autre part, apprendre à réduire le risque de blessure sérieuse en adoptant la bonne “forme de chute”.

Sur chaque chute, tâcher de rouler et d’adopter la formation de “boule”, en protégeant votre tête et en la rentrant, essayez de rouler, vos protection feront le reste. (note : pratiquez vos chutes sur l’herbe)

3. Il est temps d’aller sur une surface plane

Première leçon, pratiquez en poussant le skate avec votre pied arrière et tâchez de le remettre sur la planche pour adopter votre position préférentielle choisie à l’étape 1 (goofy ou regular).

C’est ce qu’on appelle le push, et c’est le pilier pour faire du skate, voici un cours vidéo :

Quand vous êtes à l’aise avec le fait de rouler sur une surface rectiligne, essayez d’apprendre les virages, en faisant pencher votre poids dans la direction où vous voulez tourner.

Il existe deux types de virages, les backside (on appuie sur la pointe des pieds en penchant le buste vers l’avant) et son opposé le frontside (on appuie sur les talons et penche le buste vers l’arrière).

Les erreurs fréquentes sont de donner trop de poids ou de faire ce transfert de poids trop rapidement.

On distingue les virages du fait de tourner, pour tourner (turn), cela va impliquer de lever l’avant du skate (le nose), on appuie donc sur le tail (arrière de la planche) en orientant les épaules dans la direction souhaitée. On repose ensuite la planche au sol pour équilibrer.

Le mouvement doit être fluide et les épaules doivent l’accompagner.

La dernière leçon que vous devez apprendre afin d’être parfaitement au point avec les bases, c’est de freiner correctement. Pour cela, deux grandes techniques pour les débutants, soit de mettre le pied au sol pour ralentir progressivement, soit de lever l’avant de la planche en appuyant sur la planche, cela requière un peu plus de pratique.

Je vous laisse regarder l’excellente vidéo ci dessous pour bien comprendre :

https://www.oxelo.fr/conseils/apprendre-faire-du-skate-rouler-tourner-et-sarreter-en-skateboard-a_1788

Regardez les autres skateurs et apprendre d’eux

Vous savez maintenant dompter votre planche pour avancer, tourner et freiner (vous êtes même capable d’appréhender une chute au cas ou), il est temps de passer aux choses sérieuses. Cela va forcément passer par aller au skatepark du coin pour une phase d’observations, accordez une attention toute particulière aux détails, regardez les faire, et demandez les des conseils (tip du jour : vous pouvez facilement les approcher avec un pack de bières).

Une fois chez vous, essayez de reproduire ce que vous avez appris, et profitez en pour aller regarder des vidéos de tutoriels en ligne. Il y a des tonnes de vidéos bien expliquées sur Youtube.

5. SkaterTrainers : de petits accessoires bien utiles pour débutants

skatertrainer pour débutant idéal

figures débutantsA force de regarder les vidéos tutorielles sur les différentes figures de skate, vous devriez commencer à connaitre par coeur la théorie, et pourtant en pratique, vous continuez d’échouez ?

Voici quelque chose qui peut vous donner un coup de main.

SkaterTrainers, ce sont de petites roulettes très robustes qui tiennent votre skateen place et vous permettent d’essayer des tricks au ralenti, de pratiquer vos mouvements sans crainte que la planche ne se barre !

Vous pouvez les acheter ici sur Amazon.

Une autre possibilité est de pratiquer sur herbe.

6. C’est en skatant qu’on devient skateur !

Vous savez maintant tenir debout sur une planche, pousser, tourner et atterrir. Vous êtes fin prêt à commencer votre pèlerinage, pour arriver au prochain niveau, vous devrez vous entourer et vous faire des amis au skatepark, vous allez voir, la communauté des skateurs est plutôt très cool !

Bonus : Voici 10 tricks sympa à faire et qui ne sont pas si compliqués que ça, idéaux pour les débutants qui veulent commencer à rentrer quelques figures !

Finger Skate : comment en faire et quoi acheter ?

finger skate figures

Un finger skate est une mini planche de skateboard d’environ 96 mm vous offrant la possibilité de faire des tricks ou figures de skate à l’aide de vos deux doigts plutôt que de vos pieds, le tout sans vous blesser !

Le tout premier finger skate a été créée par Cam Fox Bryant. Le truck génial avec ces minis planches, c’est que les figures accomplies avec les doigts sont strictement les mêmes qu’avec les skates réels, et ce sont les mêmes techniques utilisées ! Donc techniquement, si vous assimilez le finger skate, vous aurez toute la théorie nécessaire pour devenir un vrai skater !

Comment utiliser un finger skate

Le Finger skateboard est très populaire chez les adolescents, personnellement, il m’a bien occupé durant mes heures interminables de philosophie !

Il est conçu pour être identique en tout point à une véritable planche à roulettes. En pratiquant régulièrement, vous ne brûlerez pas de calories, mais serez à même de réaliser presque tous vos tricks favoris pouvant être faits sur un véritable skate.

La toute première chose à faire, c’est de vous procurer un finger skate, et vous avez de la chance, il en existe des tonnes, accompagnées par toutes sortes de modules, des finger skateparks, des barres de grinds et j’en passe ! Voici par exemple un gamin qui n’a pas niaisé avec son finger skatepark, il suffit de bricoler un peu pour faire de véritables merveilles !

finger skatepark

Pour vous initier, vous pouvez vos procurer un kit de débutant qui comprend un miniskate avec des accroches, afin que vos doigts ne quittent pas la planche.

L’étape suivante consiste à maîtriser la “position standard” à l’aide de vos deux doigts. Placez votre index sur le milieu de la planche et le majeur à l’arrière de celle-ci, le tail pour parler technique (l’avant étant le nose).

Le constructeur Tech Deck propose également des rails fabuleux, des rampes et d’autres types d’obstacles que vous pouvez utiliser avec vos doigts.

Dans un premier temps, vous pouvez utiliser la trousse de tout bons écoliers pour vous faire votre skatepark, crayons, agrafeuses, livres etc.

Commencez par essayer de maîtriser votre première figure, le pop shuvit. Regardez la vidéo ci-dessous et apprenez de ce lycéen bien entrainé ! Tout comme avec un skate réel, effectuez une poussée sur l’arrière de votre miniskate avec votre majeur et avancez légèrement votre index, comme pour donner une mini pichenette à la planche.

Replaquez ! Whouaou, quelle classe vous avez !

https://www.youtube.com/watch?v=OD80CLLxXTQ

5 figures de finger skate expliquées

Voici quelques-uns des meilleurs tricks de finger skate que vous devez essayer de maîtriser !

1. Comment faire un Ollie ?

Figure de base du skateur, le Ollie doit impérativement être maîtrisé pour espérer aller plus loin, alors au boulot ! En position standard, appliquez une pression sur votre majeur en appuyant vers l’avant pour amener le nose de la planche dans l’air. Déplacez légèrement votre index vers l’avant vers le nez afin d’équilibrer la planche tout en soulevant la queue hors du sol. Votre mouvement doit être rapide et équilibré.

Concentre-vous, ne désespérez pas, il va vous falloir un peu de patience pour bien le comprendre.

https://www.youtube.com/watch?v=Feiip4-q2RE

2. Comment faire un Kickflip

Le Ollie est maitrisé ?

Bien, passons au kickflip, un poil plus dur.

Mettez vos doigts dans la position initiale du Ollie, cependant, déplacez l’index un peu plus vers l’avant du fingerskate. En utilisant votre majeur, appliquez une pression sur le tail (arrière su skate, aussi appelée queue) afin que le nose se soulève.

https://www.youtube.com/watch?v=AIu98X-l150

3. Comment faire un Heelflip

Le Heelflip est un kickflip à la différence près qu’il s’effectue dans le sens inverse. Placez vos doigts en position de Kickflip. Soulevez le skate et chassez votre index en direction opposée de votre corps.

https://www.youtube.com/watch?v=VLhNmxn_ND8

4. Comment faire un vert trick

Pour les “vertical tricks”, il va vous falloir une rampe, mais ces tricks sont peut-être un peu plus simples à maîtriser comme vous pouvez le voir dans la vidéo. Une fois assimiler les concepts pour monter et descendre la rampe, vous pourrez vous attaquer aux figures réalisables en haut de “pipe”, comme les grinds et autres.

https://www.youtube.com/watch?v=Z1H49iJ14ms

5. Comment faire des grinds

Perso, ce sont là les figures de finger skate que je préfère. Commençons avec le 50-50 (fifty-fifty), un grind qui s’effectue au milieu des deux trucks (les trucks sont les structures métalliques situées sous le skate).

Approchez vous de la barre, partez en Ollie puis venez plaquer vos trucks sur la barre, grindez jusqu’au bout de la barre puis ressortez en Ollie à nouveau.

Découvrez plus de tricks sur le très bon trickipedia de ce site de fingerboard.

Voilà, bienvenue dans le monde fascinant des Finger skateboard, vendu initialement en tant que porte-clés, ce n’est que plus tard que les constructeurs ont réalisé l’enjeu commercial. C’est alors très vite devenu un passe-temps de jeunes hommes et de passionnés de skate.

Maintenant, il y a des compétitions dans différents pays comme ici en République tchèque, comme vous pouvez le voir, il y a du level !! Serez-vous au niveau ?

Voici les meilleurs skateparks au monde !

meilleurs skatepark monde

Il est bien loin le temps où les skateurs devaient sauter les clôtures et se faufiler dans des parcs après la tombée de la nuit pour trouver les meilleures surfaces.

Le skateboard est maintenant un hobby et une industrie internationale, qui connait sans cesse une hausse de popularité. Partout où vous allez, de Poughkeepsie à Prague, vous trouverez des skateurs qui déchirent toutes sortes de surfaces.

Pour le dire d’une autre façon: il y a une foule de skateparks à travers le monde. En voici une courte liste bien loin d’être exhaustive.

Il y a de tout, intérieurs et extérieurs, commerciaux et publics, du débutant au hardcore, et si le skate y est la principale discipline pratiquée, rien ne vous empêche d’aller y faire du vélo ou du patin à roulettes.

25. Livingston Skatepark AKA ‘LIVI’ : Livingston, Ecosse

Livingston Skatepark (Livi)

Infrastructures : Bowls,quarter-pipes
Type : Outdoor
Site internet : http://livingstonskatepark.com

Probablement le parc de skate le plus célèbre d’Ecosse, Livi a été construit en 1981. Il s’agit d’un véritable point de repère de skate de l’ancienne école en Europe. Il est assez difficile d’y skater, mais ceux qui le maîtrisent sont des légendes vivantes.

24. Area 51 Skatepark : Eindhoven, Pays Bas

Infrastructures : Ledges, pyramides,mini-rampes, bowls et barres
Type : Indoor
Site internet : http://area51skatepark.nl

Les «hivers d’Eindhoven» sont les pires, alors il est préférable d’avoir l’un des plus grands stands de skate d’intérieur d’Europe pour rester occupé jusqu’au printemps.

Avec presque tous les types de modules possibles, vous ne remarquerez même pas que les tulipes fleurissent à l’extérieur.

23. Skatepark Los Reyes : Santiago, Chili

skatepark los reyes chili

Infrastructures : Multiples bowls, ledges, escaliers, hubbas, quarter-pipes, euro gap
Type : Outdoor
Site internet : https://www.facebook.com

Le plus skate park du Chili, Los Reye,s est situé sur les rives de la rivière Machopo. C’est l’un des parcs les plus pittoresques du monde. Il y a là assez de modules pour vous tenir occupé pendant des jours et des nuits !

22. Vans Skatepark : Orange, Californie

vans skatepark californie

Infrastructures : Ledges, bowls, hubbas, handrails, banks, quarter-pipes, mini rampes, Rampes verticales, pyramides, euro gap et Barres
Type : Indoor
Site Internet : http://www.vans.com

Vans a fait des chaussures de skateboard pendant des décennies et, en 1999, la sociétéa décidé de faire un skatepark haut de gamme dans le comté d’Orange. Avec la création du fameux Bowl Upland et un vaste parcours en bois, ce parc ne déçoit pas !

21. Vancouver Skate Plaza : Vancouver, Canada

Infrastructures : Ledges, pyramides, banks, hubbas, manual-pads, handrails, escaliers etbarres
Type : Outdoor avec certaines parties couvertes
Website: http://vancouver.ca

La célèbre “Skate Plaza” de Vancouver a tout ce qu’un skateyr de rue pourrait vouloir. Situé au centre-ville de Vancouver, il est très courtisé depuis 2004.

20. Stockwell Skatepark : Londres, Angleterre

Stockwell Skatepark

Infrastructures : Bowls, quarter-pipes
Type : Outdoor

Aka “Brixton Bowls” et “Brixton Beach”, Stockwell est l’un des parcs publics les plus anciens d’Angleterre. Situé au cœur de Londres, il a été récemment été refait à neuf et il est plus populaire que jamais.

Ces skateuses pros qui jouent dans la cours des grands IZY !

skateuses pros

Depuis le début de l’ascension du skateboard, peu de skateuses pros sont réellement sorties du lot et devenues connues. Il y a bien entendu eu Peggy Oki ou Patti MacGee dans les années 60, mais pas tellement plus.

Pour des raisons que la raison ignore, il y a toujours eu cet écart entre les deux genres dans le monde du skateboard, le style des garçons est souvent plus apprécié aux yeux des amateurs de la planche à roulettes, mais certaines skateuses ont su réduire petit à petit cet écart entre les deux styles.

Dorénavant, il existe des filles qui déchirent totalement en skate, et c’est tant mieux ! En voici 10, toutes sur le point d’écrire de nouveaux chapitres dans l’histoire du skate, certaines peuvent même jouer dans la course des garçons à l’A.I.S.E !

Evelien Bouilliart

evelien bouilliart

C’est certainement la meilleure skateuse pro d’Europe, elle nous vient de Belgique et remporte des contest depuis 2005 ! Elle ne semble pas décidée à lâcher les podiums comme ça, tout comme les sponsors ne semblent pas décidés à la lâcher à l’image de Nixon.

Très technique, Evelien n’a absolument aucune peur d’affronter les barres et les escaliers. Son trick favori, le Feeble Grind qu’elle réalise comme nulle autre !

Alana Smith

alana smith Archi jeune, archi bourrée de talent, la benjamine de 17 ans n’a rien, mais alors strictement rien à envier aux autres, pas plus qu’elle n’a besoin de faire ses preuves.

Originaire d’Arizona, c’est à Phoenix qu’à débuté le parcours, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeunette n’a pas chômé. À 12 ans, elle cale devient la première fille à caler un McTwist en compétition…INSANE !

Nora Vasconcellos

Nora Vasconcellos Originaire de Pembroke, Nora est sponsorisée par Converse, elle se distingue par son style puissant, c’est simple, Nora va plus haut, plus loin et plus vite que n’importe quelle autre fille sur une planche.

Elle n’a pas froid aux yeux, et en plus de déchirer sur un skate, elle est aussi très drôle comme en attestent certaines de ses vidéos délirantes. Sérieusement, ne reproduisez pas ça chez vous !

Amelia Brodka, douée et jolie à souhait

Amelia Brodka Originaire du New Jersey, la jeune Amélia (27ans) est sponsorisée par Vox Footwear. Elle n’a pas simplement un talent fou pour le skate, mais aussi pour les études, étant double diplômée de l’USC.

On lui doit la création d’Exposure, un concours de skate féminin, qui a vu naître le tout premier 540 réalisé par une femme en compétition. Son truck à elle, c’est les bowls, Amelia repousse sans cesse le skateboard féminin vers de nouvelles limites.

Lizzie Armanto

lizzie armanto Originaire de Santa Monica, elle est sponsorisée par Van’s, entre autres. La native de Santa Monica a fait ses classes dans les “bowls” de la fameuse “Venice Beach” et a rapidement gagné le respect des pros et des locaux.

Lizzie participe à des contest de bowl partout dans le monde et s’est même hissée en au classement général du “World Cup of Skateboarding points race” en 2007, pas mal !